Trois principaux concepts proviennent de ma démarche en animation 3D (ma « poétique informelle et recombinaire ») mais surtout de mon analyse du logiciel d’animation 3D industriel avec lequel je crée mes films d’animation non figuratifs:

1) La photo simulée 2) Les objets mathématiques 3) L'image environnementale

1) Les photos simulées

(Cliquez sur les vignettes pour les obtenir en pleine grandeur.)

 

À force de travailler avec la caméra virtuelle, je me suis rendu compte que mes mises en scène virtuelles devenaient des photos simulées quand je les présentais sous forme de plan fixe. Ce sont donc des « photos » de la réalité virtuelle que j’ai construite.

Le « ça-a-été » de Roland Barthes s’en trouve détourné car cette photo simulée n’offre aucun point de référence au réel. C’est une « entre-images » selon le concept de Raymond Bellour, un lieu de passages entre les images.

Souvent, ses subtilités ne sont même pas détectables dans l’animation elle-même, surtout si l’image est non figurative. Plus encore, notre cerveau l’interprète si différemment que les spectateurs ont souvent peine à croire qu’elle provient de l’animation.

Cette photo simulée est multidisciplinaire car elle est conçue à l'aide des outils de dessin, de peinture et de sculpture, de cinéma et de théâtre du logiciel d’animation 3D. Mon exposition de thèse (à la Maison des arts de Laval en 2005) a exploré cette découverte de plusieurs façons.