Mille empreintes
1982-1983

L'EMPREINTE joue un rôle important dans mon processus. Le geste d'empreinte est avant tout "l'expérience d'une relation, le rapport d'émergence d'une forme à un substrat "empreinté"", comme le décrit Didi-Huberman. L'empreinte implique un contact intime avec la réalité: elle est le paradigme de presque toute ma démarche incluant ma relation au spectateur dans FORÊT/PARADIGME : empreindre le specacteur des gestes du faire afin de développer une " esthétique de l'expérience ". L'empreinte, avec ses tirages d'objets choisis constitue une synthèse des espaces positifs et négatifs de ma sculpture. Elle introduit aussi une problématique de surface en sculpture et cultive l'ambigüité créatrice.