Effet caméléon
1986

Avec EFFET CAMÉLÉON, 1986 j'ai mis en scène des sculptures vivantes, enrichissant la sculpture de théâtre musical. Michelle Boudreau avait créé une pièce musicale intitulée "Marche pour un meneur et sept sculptures vivantes" où un percussionniste dirigeait les sculptures qui marchaient sur leur piste respective dans une arène (faite de gros clous et de latex), comme au cirque. Un pas menu correspondait à un silence et un pas large, au claquement de leur peau de latex. J'aime tester avec humour les défenses du système de l'art en bouleversant le comportement traditionnel de l'artiste, du spectateur, de la galerie et, en dernière analyse, de la société elle-même avec la sculpture sociale.

Voici des images tirées d'Effet caméléon: